Cibler l’instabilité génomique en tant que vulnérabilité essentielle du cancer de l’ovaire

 
 
 
Établissement tête
    Université de Montréal
Domaine(s) de recherche Mot(s)-clé(s)
    cell fate, cellular senescence, DNA, high-grade serious ovarian carcinoma, PARP inhibitors, Ran GTPase
Chercheur(s) actif(s) Date de début : 2018-05-01
Date de fin : 2021-04-30
Dernière mise à jour : 16 avril 2019

Demande de correction   Demande de correction

www.ulaval.ca